dram filmi izleyeni film izlenetflix film izle

Comment détecter les variants rapidement? breaking news SonDakika-Haberleri.Net

La course à la recherche des variants de la COVID-19 s’est enclenchée dans les dernières semaines au Québec.

Comment détecter les variants rapidement? breaking news SonDakika-Haberleri.Net

La course à la recherche des variants de la COVID-19 s’est enclenchée dans les dernières semaines au Québec.

Comment détecter les variants rapidement? breaking news SonDakika-Haberleri.Net
23 Şubat 2021 - 04:00

Sondakika haberleri;">

 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

TVA Nouvelles a eu accès aux laboratoires du Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine où l’on procède au criblage des échantillons positifs au coronavirus.

Le criblage a pour but de trouver des variants à l’aide d’un thermocycleur.

«On a une série d’échantillons qui a été criblée pendant la fin de semaine (...) On a procédé à un test PCR, avec 96 échantillons à la fois, qui dure environ 1h15», explique le spécialiste en biologie médicale, Marc Desforges.

Ainsi, les chercheurs détectent le code génétique du coronavirus et les variants, sans savoir au départ s’ils sont du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud ou du Brésil.

L’autre étape, c’est donc celle du séquençage qui permet d’identifier avec exactitude les variants, y compris ceux qui pourraient être nouveaux.

Ce séquençage se passe dans les laboratoires de Génome Québec, qui reçoit des échantillons de Sainte-Justine.

«On pourrait découvrir d’autres variants. On ne l’espère pas, mais c’est la nature même de la propagation d’un virus», fait savoir le vice-président, Centres technologiques Génome Québec, Daniel Tessier.

«C'est un automate qui fait de la manipulation de liquides à haut débit et qui permet, effectivement, de minimiser le risque d'erreur. On met un échantillon d'ADN sur un instrument comme celui-ci et la machine va lire les bases l'une après l'autre, c'est un peu comme un alphabet.»

Si le code génétique n'est pas le même que le coronavirus d'origine, il s'agit de variants et, peut-être, de sous-variants.

Pour commencer, Génome Québec fera l'analyse de 384 échantillons par semaine, mais au mois de juin, il y en aura 1200. 

Les échantillons restent dans le séquenceur pendant 24 heures, mais tout le processus de préparation et d'analyse dure au moins 10 jours. Les résultats sont ensuite acheminés à la Santé publique.

Et pour chaque échantillon analysé, il faut débourser 70 dollars.


Sondakika haberleri

Bu haber 97 defa okunmuştur.

YORUMLAR

  • 0 Yorum
Günün Başlıkları
İLGİNİZİ ÇEKEBİLİR x
sondakika Uzmanlar, Dardanel'deki görüntüleri yorumladı: Elle temasın çözümü ne?SonDakika-Haberleri.Net
sondakika Uzmanlar, Dardanel'deki görüntüleri yorumladı: Elle...
Sondakika Derin'e ne oldu, öldü mü? Melis Sezen'in Sadakatsiz'deki akıbeti merak konusu SonDakika-Haberleri.Net
Sondakika Derin'e ne oldu, öldü mü? Melis Sezen'in Sadakatsiz'deki...